Dispositif Alcool

en milieu hospitalier
(SPF Santé)

On estime qu’environ 20 % des patients hospitalisés ou de passage dans les hôpitaux généraux présentent une consommation « à risque » ou un mésusage de boissons alcoolisées.

La prise en charge de la problématique « alcool » au sein des hôpitaux généraux doit donc être renforcée.

C’est dans cette optique

que le projet intitulé « Dispositif Alcool en milieu hospitalier » a été mis en place en 2009 par le SPF Santé Publique (via le jumelage des projets « Liaison-Alcool » et « Urgences-Alcool »).

Afin d’améliorer la détection et la prise en charge des patients « éthyliques », il a été décidé de former et de sensibiliser le personnel soignant des hôpitaux à la problématique « alcool ». Et ce, tant au niveau des services des Urgences que des unités somatiques via le développement d’outils spécifiques et la création de cheminements de soins en intra- et en extra-hospitalier..

L’objectif du Dispositif Alcool en milieu hospitalier

est, pour le personnel soignant, de valoriser l’acquisition de « bons savoir-faires » en matière d’alcoologie, en lui fournissant des outils de base et en amenant les soignants vers une « sensibilité » en matière d’alcoologie en valorisant le développement des ressources internes de leurs hôpitaux respectifs pour aller à la rencontre des patients.

Pour Interstices C.H.U. Saint-Pierre asbl, le Dispositif Alcool en milieu hospitalier a ainsi permis d’étendre le travail de la Liaison-Toxicomanies à la rencontre des usagers d’alcool, pour devenir la Liaison-Addictions actuelle (drogues et alcool).

Dans d’autres structures hospitalières, des synergies différentes se sont créées afin de développer les meilleurs pôles d’interventions possibles avec les ressources internes disponibles.

Historiquement,

le projet a d’abord été initié et testé au sein du C.H.U. Saint-Pierre (Bruxelles, en 2009) grâce à l’expertise de l’asbl Interstices C.H.U. Saint-Pierre. Depuis 2013, le projet s’est exporté dans d’autres structures hospitalières du pays. C’est pourquoi I’asbl Interstices C.H.U. Saint-Pierre est devenue l’institution francophone porteuse du projet pour la Région de Bruxelles-Capitale et pour la Wallonie (avec le support des Fédito Bruxelloise et Wallonne). C’est l’asbl VAD, par contre, qui est porteuse du projet pour la partie néerlandophone du pays.

Il s’agit d’un projet fédéral et bicommunautaire. Dès lors, la coordination des relations entre francophones et néerlandophones en ce qui concerne la mise en place conjointe des implémentations dans l’ensemble du pays est prise en charge par l’asbl IDA (Information sur les Drogues et l’Alcool).

Actuellement, le projet est présent dans 8 hôpitaux du pays :

  • C.H.U. Saint-Pierre (Bruxelles) ;
  • C.H.R. Citadelle (Liège) ;
  • AZ Groeninge (Courtrai) ;
  • Centre de Santé des Fagnes (Chimay) ;
  • Universiteit Hospital (Gent) ;
  • Ziekenhuis Oost-Limburg (Genk) ;
  • Centres Hospitaliers Jolimont (La Louvière) ;
  • Hôpital Princesse Paola IFAC (Marche-en-Famenne).

Les résultats les plus probants de cette initiative sont les suivants :

  • Augmentation du nombre de membres du personnel sensibilisés et formés ;
  • Amélioration de la détection et des moyens de prises en charge des problématiques « alcool »
  • Amélioration de l’accessibilité aux soins ;
  • Amélioration des concertations intra-hospitalières autour de cette problématique ;
  • Mise en place d’un réseau alcool pour orienter les patients depuis l’hôpital.

CONTACTS / INFORMATIONS :

Frédéric Loboz

Coordinateur général du Dispositif Alcool pour Bruxelles et la Wallonie

Interstices C.H.U. Saint-Pierre asbl
Rue Haute, 322 – 1000 Bruxelles
Tél : 02/535 30 52

frederic_loboz@stpierre-bru.be